Avec Elina Vahala, à Mikkeli (Finlande)

Moscou / conservatoire Tschaïkowsky

Ensemble Musiques Nouvelles
Festival Ars Musica / Théâtre Marni / Bruxelles / 16 mars 2004
POSADAS : Nebmaat (création mondiale)
LEDOUX : Bell(e)s (création mondiale)
LIM : The Heart's ear
FAFCHAMPS : Lettre soufie (création mondiale)
« Lors d'un superbe concert donné par Musiques Nouvelles mardi au Marni, Ledoux a séduit tout le monde avec Bell(e)s : le piano étincelant de Nao Momitani y était entouré par l'écrin d'un ensemble aux sonorités scintillantes et poétiques. Quant à la "Lettre soufie" de Fafchamps, elle a témoigné d'un sens très abouti de l'instrumentation, sa lenteur un peu obsédante y vibrant de timbres d'une authentique originalité. Sous la direction de Jean Thorel, Musiques Nouvelles y a affirmé un talent digne des meilleurs ensembles s'étant produits cette année à Ars Musica. »
Le Soir, Michel Debrocq, 23 mars 2004

Ostgöta Blasarsymfoniker.
Stockholms Lans Blasarsymfoniker
Stockholm Nybrokajen 21 III
DEBUSSY : Prélude à l’Après-Midi d’un Faune
ROSENBERG: La Tour de Babel
BERLIOZ : Symphonie Funèbre et Triomphale
« Après un Debussy plus sombre qu’à l’accoutumée mais superbe, Jean Thorel a particulièrement bien fait sonner la Symphonie Funèbre et Triomphale de Berlioz, de façon engagée et homogène ».
Dagens Nyheter 23 mars 2003, Thomas Anderberg

Ostgöta Blasarsymfoniker.
Stockholms Lans Blasarsymfoniker
Linköping Concert Hall 20 III
JOLIVET : Fanfares pour Britannicus, création suédoise
VARESE : Intégrales
POULENC : Suite Française
BERLIOZ : Symphonie Funèbre et Triomphale
“Bien différenciées, les Fanfares pour Britannicus ont été dirigées avec dramatisme et dynamisme. Epatant !.
Le Berlioz a été interprété avec une puissance impressionante mais toujours parfaitement équilibrée”
Östgöta Correspondenten 22 mars 2003, Lars H Jonsson

ATHELAS SINFONIETTA, COPENHAGEN / CD Klaus-Ib J0RGENSEN
1ers enregistrements
Temperature, Parodos pour accordéon et orchestre
Soliste: Geir DRAUGSVOLL, Accordéon
« Un chef d’exception »
Coralie Welcomme, A Nous Paris, juin 2002
« Par la qualité remarquable de leur jeu, les instrumentistes ne cessent de nous étonner. La musique de Jorgensen est dense et exigeante. »
Steve Mobia, The free-reed review, Aug 2002

DANISH CHAMBER PLAYERS / CD DEBUSSY: Préludes
Orchestration N. Rosing-Schow / 1er enregistrement / 1 CD Mandala Septembre 2001
• Elu « Cd of the week » à la Radio Danoise en novembre 2001, il a obtenu la mention d’excellence. « Recommandé » dans la revue Répertoire de février 2002 et sélectionné dans le Discophage (meilleures prises de son) le mois suivant:
« L’interprétation est un modèle de précision et de modération et devrait ravir ceux que même les meilleures interprétations pianistiques des Préludes ne comblent pas tout à fait »
Laurent Barthel
« La direction de Jean Thorel est un modèle d’intelligence et de sensibilité »
Zurban, 27 mars-2 avril 2002
« La jeune baguette française concilie poésie et exactitude avec un sens musical irréprochable »
Alain Cochard, revue Pianiste, mai-juin 2002

VESTJYSK SYMPHONY ORCHESTRA / ESBJERG/ 29 XI 2001
De FALLA : l’Amour Sorcier ROSAURO : Concerto pour Marimba DVORAK :Symphonie du « Nouveau Monde »
« Dans les œuvres de l’espagnol De Falla et du brésilien Rosauro, Jean Thorel et l’orchestre symphonique du Jutland ont évoqué l’atmosphère de ces climats ardents de façon particulièrement convaincante. C’était comme si les histoires de ces lointains rivages devenaient complètement pertinentes.
Jean Thorel est très bien parvenu à équilibrer les différentes strates orchestrales dans un rendu tant enthousiaste qu’éclatant de la part des musiciens.
Dans Falla, il y eut un sentiment impressionnant de force concentrée et l’abondance de contrastes dynamiques s’avérait adéquate pour une grande réalisation avec des cordes calibrées et discrètement colorées par des accords des vents à la texture transparente.
Le percussionniste Christian Martinez a été parfaitement soutenu par le chef et l’orchestre.
Jean Thorel a dirigé la Nouveau Monde avec une complète maîtrise. L’interprétation de cette œuvre romantique grandiose s’est caractérisée par une énergie et une concision rythmique ayant laissé toutefois de l’espace à toutes ses amples et si typiques mélodies.
Ce fut une réalisation musicale de tout 1er ordre avec un chef qui sait tout à fait ce qu’il veut dire et qui a su tenir le public en haleine de la 1° à la dernière note. »
Inger Moltensen Fogh, JyllandsV, 27 novembre 2001

AARHUS SYMPHONY ORCHESTRA / UNM Festival 2001
Riika TALVITIE : Selim’s smile, création danoise Simon CHRISTENSEN : Variations
Marten JOSJÖ : Epidemichs and heartaches, création danoise
Steingrimur ROHLOFF : Gravitation, création danoise Ruben Sverre GJERSTSEN : Rituals I, création danoise
Peter DUE : Insomni Hans ABRAHAMSEN: Nacht und trompeten
• « Du coeur, de l'intelligence, et quelle ouie ! Jean Thorel n'a pas seulement fait ressortir un jeu orchestral du plus fin, mais il s'est révélé en maître inspirateur dans ces œuvres peu connues. On espère le voir de retour très bientôt. »
Jan CHRISTIANSEN (probablement le premier critique musical du Danemark), JyllandsPosten,
1er octobre 2001

« La prestation de l'Aarhus Symphony Orchestra et du chef Jean Thorel mérite bien dix sur dix 
».
Ole STAARUP, Aarhus Stiftstidende, 1er octobre 2001

 


A Nybrokajen/Stockholm.

 

CD Louis SAGUER / Chant du Monde
« Tout cela - interprété à la perfection- s'inscrit en définitive dans une solide tradition française »
Marc VIGNAL, Le Monde de la Musique, octobre 2000
« Un grand coup de chapeau au chef Jean Thorel qui révèle avec précision et sensibilité de somptueuses partitions »
Revue Pianistes, août-septembre 2000

MUSICA VITAE (Orchestre de Chambre Suédois)
Maurice THIRIET: Danseries Françaises, Création en Scandinavie
Haflidj HALGRIMSSON: Herma, version révisée, Création
TSCHAIKOWSKY: Souvenir de Florence, version orchestrale.
Torleif THEDEEN, violoncelle
« French conductor Jean Thorel had an admirable baton technique, both relaxed and skilled. His interpretation of his country man Maurice Thiriet's Danseries Françaises had a touch of nostalgia about it.
Tbe superb highlight of the evening was the masterly interpreted Souvenir de Florence by P.I. Tchaïkowsky. The rendition was rich in dymamics and pbrasing, logical and psychologically universal. »

Ladis MÜLLER, Smalandsposten, 18 septembre 2000 //VAXJO's concert

Don Quichotte / Opéra Royal de Copenhague / Ballet du Danemark
« Don Quichotte avec flamme »
« Musicalement, le ballet a reçu un souffle nouveau de la part de l'Orchestre de la Chapelle Royale sous la direction enlevée de Jean THOREL ».
Vibeke WERN, Berlingske Tidende, 14 avril 2000

Hommage à Guy MORANÇON en l'Eglise du Val-de-Grâce
« Exemplaires de précision et d'engagement, Jean Thorel et l'Ensemble Orchestral Stringendo ont pleinement rendu justice à ces oeuvres. »
Alain COCHARD, La Lettre du Musicien, février 98

Danish Chamber Players / Concert radiodiffusé/ Radio Danoise, Copenhague
IBERT: Capriccio VARESE: Octandre NORDENTOFT: Hymne 1&2, Création
MILHAUD: Petites Symphonies n° 1, 2, 3 ANTHEIL: Symphony, Création Danoise
SAXTON: Canzona in memoriam Stravinsky, Création Danoise
• « ...Jean Thorel, qui a aussi travaillé avec l'Ensemble ATHELAS, représente un excellent choix. Ce jeune français plein de capacités vibre avec cette musique « piquante » et raffinée qui flirte avec la puissance mélodique et rythmique de la musique populaire de l'époque. Dès les premières mesures du Capriccio de Jacques Ibert, l'auditeur se redresse sur son siège, saisi par l'acuité, le mouvement et l'élégance artistique suivis d'une grâce remarquable, de cette oeuvre qui a plus de substance que la moyenne des oeuvres de ce compositeur.
La réussite la plus marquante était sans conteste le classique Octandre du français américanisé E. Varèse. Toute badinerie était oubliée pour cette musique excessivement audacieuse, originale et expressive, tel un paysage cubiste, à la fois dur et sensible, de blocs sonores et de formulations caractéristiques que les musiciens ont su opposer grâce à une articulation souple et à une rigueur rythmique remarquables. On entend rarement cette musique difficile jouée de façon si musicale... »

Jan JACOBY, POLITIKEN, 27 octobre 97
«.. Le programme habile et varié présenté par le Storstroms Kammerensemble sous la direction du chef français Jean Thorel mérite le plus grand respect. »
Jens BRINCKER, BERLINGSKE TIDENDE, 28 Octobre 97

Orchestre Philharmonique de Copenhague/ 7, 8, 9 Octobre 99/ Copenhague, et environs.
TOMASI : Fanfares Liturgiques
VARESE : Danse for Burgess, Création Européenne
JOLIVET : Concerto pour Trompette n°2 MILHAUD : Petite Symphonie n°5
R. STRAUSS : Suite, Op.4
« L’Orchestre Symphonique du Seeland était dirigé par le jeune et compétent chef français Jean Thorel, qui a conduit les musiciens avec assurance et une belle musicalité à travers un programme fort agréable . Il faut aller les entendre car, ce jeudi soir, ils valaient vraiment le déplacement »
Ursula ANDKJAER OLSEN, Berlingke Tidende, 9 Octobre 99

Athelas Sinfonietta / Concert radiodiffusé / Radio Danoise, Copenhague
STRAVINSKY : Octuor
Poul RUDERS : Concerto pour hautbois, Création Publique
SCHOENBERG : 6 pièces op.11, Orch. H. ABRAHAMSEN, Création mondiale
W. RIHM : Ricercare « luigi Nono in memoriam »
XENAKIS : Palimpsest
« L’Ensemble Athelas donne le dernier coup de pinceau à la musique de ce siècle.Nous avons pu constater dimanche soir, lors d’un concert à la Maison de la Radio, sous la direction de Jean Thorel, que cet ensemble joue la musique de ce siècle de façon magistrale. »
Jakob LEVINSEN, Berlingke Tidende, 9 Novembre 99

Orchestre Philharmonique de la Baltique / Opéra de Gdansk
Concert Officiel d’Ouverture du millénaire de la ville de Gdansk
• « L’Orchestre de la Philharmonie de la Baltique a commencé sa saison musicale par un concert dédié au millénaire de Gdansk avec des œuvres des compositeurs de cette ville.
L’oeuvre la plus récente était « Ombres » d’Elzbieta Sikora. L’orchestre a été dirigé par un excellent chef français, Jean Thorel, spécialiste de musique contemporaine. Il a réussi un pari à Gdansk : au bout de quelques séances de répétition seulement, il a su assurer la préparation de 5 œuvres que l’orchestre ne connaissait pas et ce travail a été mené de façon magistrale.
 »

Glos WYBZEZA, La Semaine Musicale, 14 Janvier 97
« Jean Thorel a su faire resurgir dans l’œuvre de Walentynowicz les harmonies « à l’ancienne » qui s’entrelaçaient avec bonheur avec le langage musical de nos jours. Chez Guzowski, l’orchestre semblait plus riche en effets musicaux. Dans celle d’Oljczak, une interprétation parfaite a faiyt ressortir des rythmes très variés, des effets de bruitage, des tensions et leurs dénouements, une œuvre d’une étonnante logique formelle. Enfin, les « Ombres » d’Elzbieta Sikora, compositrice résidant en France, dirigé avec beaucoup de fraîcheur, en faisant ressortir les différents motifs avec beaucoup d’intelligence. Aucune nervosité, aucun désordre, l’ensemble donne l’impression d’avoir été réfléchi dans le moindre détail. »
Gazeta Morska, 14 Janvier 97

Athelas Sinfonietta / Concert Bent SØRENSEN / Christian LINDBERG, trombone
Copenhague, Radio Danoise // Götheborg, diffusé Radio Suédoise
« Le concert consacré à Bent Sorensen par Athelas a fait découvrir un ensemble en passe d’atteindre un niveau international »
« Le chef d’orchestre Jean Thorel a travaillé plusieurs fois avec cet ensemble. Avec la musique de Sorensen , il a atteint un niveau très élevé. Impressionnant. Nous avons un ensemble danois capable de jouer la musique de Bent Sorensen. »
Information, 18 avril 97
« Les excellents musiciens d‘Athelas, sous la direction de Jean Thorel, ont dressé un superbe programme de Bent Sorensen. »
Berlingke Tidende, 18 avril 97
« Funeral Procession et Deserted Churchyards ont été interprétés à la perfection par Athelas et le chef d’orchestre Jean Thorel.
»
Politiken, 18 avril 97
« Un travail éminent sur les œuvres de Bent Sorensen »
Dagens Nyheter (Suède), 19 avril 97

Concertos Français pour Orgue/ Stringendo/ Hervé Désarbre (Mandala)/
1ers enregistrements

« La découverte des concertos de Morançon, Pinchard et Bret dans une
interprétation aussi vivante que sensible est un pur régal à ne manquer sous
aucun prétexte. 
»

Sélection Cd de la semaine, Zurban, 5 au 11 Février 2003

2 CDs : Elzbieta Sikora et Guy Morançon / Chant du Monde
• 
« On se doit de louer le travail méticuleux et la grande précision des interprètes »
Jacques Bonnaure, Répertoire, Mars 2003
« La lisibilité parfaite de la forme et du discours permet à l'auditeur de se concentrer sur une écriture et des timbres parfaitement maîtrisés »
(Cd Sikora) / « 8 » de Répertoire
« La découverte de ces œuvres servies par JeanThorel fait plaisir »
(Cd Morançon) / « 7 » de Répertoire

Ensemble de Musique Contemporaine de Moscou
Salle Rachmaninov du Conservatoire de Moscou / Novembre 2002
« L’ Ensemble de Musique Contemporaine de Moscou vient de donner des concerts sous la direction de son chef principal Alexei Vinogradov et du chef français Jean Thorel. Dans le passé, nous avons critiqué cet ensemble pour sa lourdeur et une expression par trop emphatique.
Toutefois, sous la direction de Jean Thorel qui a dirigé des œuvres de compositeurs russes, français et ukrainiens, l’ensemble nous a surpris par sa dextérité à rendre des images délicates, des formes tout en souplesse, par sa légèreté et par l’équilibre de ses sonorités »

Fiodor Sofronov / 'Culture' (journal distribué dans toute la Russie)

 

 

 

 

   Conception / réalisation : Altre Stelle, 2002